Construction à Belle-Île-en-Mer

La construction à Belle-Île-en-Mer nécessite un minimum de six à neuf mois; des délais inferieurs ne sont pas raisonnables;  les temps de séchage sont à respecter pour un résultat à la hauteur de vos attentes.

La maçonnerie

Dalle hérisson

Le choix de la dalle se fait en fonction de la nature du sol. Une dalle pleine sur hérisson sera privilégie sur un terrain plat et humide par rapport au vide sanitaire. Il n’y a pas de sous-sol a Belle-Île-en-Mer.

Parpaing de ciment

Le parpaing de ciment est couramment employé par rapport au béton cellulaire et à la « bio brique » pour les élévations. Cette dernière s’avère plus coûteuse et là le score est sans appel. La cuisson nécessaire lors de la fabrication de la brique la relègue au dernier rang, tandis que l'utilisation combinée du parpaing et de la laine de bois (matériaux peu énergivores) font de cette solution la gagnante du tiercé.

Plancher bois ou béton

De tradition, le plancher bois est un gain de place pour avoir des combles aménagés confortables, la hauteur de la construction étant limitée à 3,25 m au bandeau d’égout. C’est de plus un élément de décor et de tradition de la maison belliloise.

La charpente

Traditionnelle ou fermette, c’est un choix esthétique. La charpente traditionnelle permet d’avoir un volume important dans les combles aménagées mais est plus onéreuse que la fermette qui permet d’avoir un petit grenier où est logée la VMC.

La pente de toit fait généralement un angle compris entre 40 et 45° ( la pente de toit des appentis ne peut être inférieure à 20°).

 

 

La couverture

Elle est toujours réalisée en ardoise 1er choix posée aux crochets inox. Des fenêtres de toits encastrées ou des lucarnes permettent d’éclairer les combles. Des panneaux solaires peuvent y être intégrés (à prévoir dans le permis de construire).

Les ouvertures

Le PVC est le plus utilisé pour des raisons d’entretien. L’aluminium permet d’avoir des baies vitrées de grandes dimensions, le profil épuré et fin donne un aspect moderne à la construction.

Les volets considérés comme des accessoires, doivent obligatoirement être en bois peint, les volets roulant sont proscrits.

Les enduits

Traditionnellement à la chaux ou « à pierres vues », ils étaient appliqués à l’intérieur comme à l’extérieur, un lait de chaux venait rajeunir les murs chaque année. Ils sont réalisés de nos jours avec des enduits monocouche hydrofuge ; une peinture plyolite est appliquée pour la finition.
Des bandeaux ou des lisérés appelés traits engravés donnent une touche de couleurs faisant partie du charme des maisons de Belle-Île-en-Mer, autrefois réalisés avec le restant de peinture à bateau.

Nous arrivons au stade du « clos couvert » qu’on appelle « la boîte »,  la maison est édifiée, il ne reste plus que l’aménagement intérieur.